Qu’est-ce qu’un compte épargne ?

Comme son nom l’indique, un compte épargne est un moyen qu’offrent les banques d’épargner de l’argent, c’est-à-dire de «mettre de côté» des sommes inutilisables par les moyens de paiement et générant des intérêts. Quelles sont les caractéristiques de ces comptes ? Tous les établissements bancaires offrent-ils cette possibilité? Combien coûte et combien rapporte un compte épargne?

Les banques proposent différents produits d’épargne, dont les taux d’intérêt et les avantages fiscaux sont variables.

Les produits d’épargne défiscalisés et réglementés

Il s’agit de comptes d’épargne exonérés d’impôt (à plus ou moins long terme), parfois aussi de prélèvements sociaux, mais soumis à conditions: lieu de résidence, plafonds de dépôts, limitation du nombre de produits par personne, disponibilité des fonds épargnés…

Il existe sept types de comptes épargne défiscalisés:

  • le livret A,proposé par tous les établissements bancaires et jouissant d’un taux d’intérêt fixe (passé de 1,75% à 1,25% depuis le 1er aout 2013);
  • le livret de développement durable (LDD), au même taux d’intérêt (1,25%) mais réservé aux personnes majeures;
  • le livret d’épargne populaire (LEP), (passé de 2,25% à 1,75%) réservé aux personnes à revenus non (ou peu) imposables;
  • le livret jeune, conçu pour les 12-25 ans;
  • le compte épargne logement (CEL), placement disponible, soumis aux prélèvements sociaux, permettant d’obtenir un prêt immobilier à taux privilégié;
  • le plan épargne logement (PEL), épargne bloquée soumise aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu au-delà de la 12e année, permettant d’obtenir un prêt immobilier à taux privilégié;
  • le plan d’épargne retraite populaire (Perp), compte bloqué déductible permettant d’obtenir, à l‘âge de la retraite, un revenu régulier supplémentaire.

Les compte d’épargne bancaires fiscalisés

Il existe d’autres produits d’épargne, soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux, dont les taux et les conditions sont établis par les banques. Les frais de fonctionnement et les taux d’intérêt sont à négocier avec le banquier.

Parmi ces produits, le compte à terme (CAT) et le bon de caisse sont d’avantageux moyens de placer des fonds. Ils consistent à prêter de l’argent à la banque contre rémunération, à taux fixe ou progressif (les intérêts sont recalculés au fil du temps), sans frais de fonctionnement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer