Banque : tout savoir sur le compte courant

Passage (quasi) obligatoire dans la vie de tout un chacun, l’ouverture d’un compte en banque nécessite de s’acquitter d’un certain nombre de formalités. Vous devrez notamment, pour ouvrir votre compte en banque et ce, que ce soit dans une banque traditionnelle ou sur une banque exclusivement en ligne, fournir plusieurs documents officiels.

Ouvrir un compte courant

Votre comparatif banques LeLynx.fr vous guide afin que vous sachiez tout sur le compte courant.

Les justificatifs demandés pour ouvrir un compte

Vous devez ainsi savoir qu’en vertu de l’article R312-2 du Code monétaire et financier : « Le banquier doit, préalablement à l’ouverture d’un compte, vérifier le domicile et l’identité du postulant, qui est tenu de présenter un document officiel portant sa photographie. Les caractéristiques et les références de ce document sont enregistrées par le banquier. »

Dès lors, il vous faudra fournir, pour ouvrir votre compte :

  • une pièce d’identité officielle avec photo et signature, telle qu’une carte nationale d’identité, un passeport, une carte de séjour ou un permis de conduire (si et seulement si la photo figurant sur le permis ne laisse aucun doute quant à l’identité de la personne) ;
  • un justificatif de domicile, tel qu’une quittance de loyer, une facture d’électricité ou un avis d’imposition.

Si l’établissement bancaire accepte votre demande, il doit formaliser son accord par la signature d’une convention de compte de dépôt. Une fois cet accord donné, il vous demandera un spécimen de signature.

Dans le cas d’un compte joint, chaque cotitulaire doit déposer un spécimen de signature à la banque.

En cas de refus de la banque, celle-ci n’a (sans mauvais jeu de mot) aucun compte à vous rendre. Ce qui signifie qu’elle n’a pas à vous expliquer pourquoi elle refuse et ce, même si vous lui avez bien fait parvenir les documents exigés.

Toutefois, la banque doit vous informer que vous pouvez saisir la Banque de France afin d’exercer votre droit au compte.

Quel compte courant ouvrir ?

Lors de l’ouverture de votre compte courant, vous aurez à définir le type de compte dont vous souhaitez disposer. Compte joint, compte unique ou encore compte indivis, vous serez appelé à vous prononcer.

Ne paniquez pas pour autant, votre comparateur de frais bancaires LeLynx.fr vous dit tout et prend même la précaution de vous donner une définition du compte courant. Suivez le guide !

Qu’appelle-t-on compte courant ?

Qu’on l’appelle compte à vue, compte-chèques, compte-courant ou encore (et plus maladroitement) compte de dépôt, il s’agit toujours de la même chose, c’est-à-dire d’un compte bancaire qui permet d’effectuer des opérations classiques, telles que l’encaissement d’un chèque, le dépôt d’espèces, l’émission de virement ou encore le paiement par prélèvement, auprès de l’établissement bancaire.

En ce sens, le compte courant s’oppose au compte d’épargne ou livret épargne.

Entre autres types de comptes courants, vous pouvez ainsi choisir d’ouvrir un compte individuel. Si tel est le cas, vous seul pourrez :

  • déposer et retirer de l’argent sur le compte ;
  • utiliser les moyens de paiement associés au compte.

En tant que titulaire du compte, vous pouvez donner procuration à une autre personne pour déposer et retirer de l’argent en votre nom.

Tout savoir sur le compte bancaire joint

Vous vivez en couple et vous souhaitez à ce titre disposer d’un compte bancaire commun ? Il vous faut alors ouvrir un compte joint. Explications…

En guise de définition, le site de l’administration française nous indique qu’un compte joint est « un compte bancaire collectif pour déposer et utiliser des fonds en commun, dans une confiance réciproque entre cotitulaire. »

Ouverture d’un compte joint

Pour l’ouverture d’un compte joint, la procédure ne diffère pas de celle pour l’ouverture d’un compte courant individuel. Ainsi, et de la même manière que pour un compte individuel, une convention de compte de dépôt est signée.

Tous les cotitulaires du compte joint doivent être présents lors de l’ouverture du compte et, dans le cas où ils ne vivraient pas ensemble, ils doivent fournir une adresse commune pour la réception des courriers de la banque.

Vous l’aurez compris, vous pouvez être plusieurs cotitulaires et non seulement deux. Toutefois, l’établissement bancaire peut se réserver le droit de fixer une limite au nombre de cotitulaires du compte.

Compte joint : le fonctionnement

Dans le cadre d’un compte joint, chacun des cotitulaires peut utiliser tous les moyens de paiement sauf les cartes bancaires qui sont personnelles. Chacun des cotitulaires peut ainsi effectuer des retraits ou des dépôts.

Pour tout incident de paiement, les cotitulaires sont solidairement responsables et ils peuvent tous être interdits bancaires.

En ce qui concerne son intitulé, le compte joint porte les noms des différents cotitulaires séparés par un « ou ». Ainsi, sur les courriers, sur le chéquier ou encore sur les relevés de compte, vous verrez figurer les noms de cette manière.

 Qu’est-ce qu’un compte indivis ?

En matière de compte bancaire, vous pouvez également être amené à ouvrir ou à souhaiter ouvrir un compte indivis, autrement nommé compte en indivision.

Quelle est la différence entre un compte indivis et un compte joint ?

Le compte indivis, ou compte en indivision est défini comme « un compte bancaire collectif sur lequel aucune opération ne peut être réalisée sans l’accord exprès de tous les cotitulaires. »

Mais quelle est donc, me direz-vous, la différence avec un compte joint dont vous venez à l’instant de lire les caractéristiques ? Eh bien, à la différence d’un compte joint, le compte indivis ne permet aucune opération isolée, c’est-à-dire entreprise par un cotitulaire sans que les autres n’aient signifié leur accord.

Cette exigence est d’ailleurs illustrée par le fait que les relevés de compte, les courriers et les chéquiers portent les noms des cotitulaires liés par un « et » et non plus, comme dans le cas d’un compte joint, d’un « ou ».

Ouverture et fonctionnement d’un compte indivis

Ainsi, si le procédé d’ouverture d’un compte en indivision est semblable à celui de l’ouverture d’un compte individuel et/ou d’un compte joint, les retraits et les dépôts ne peuvent être réalisés, dans le cas d’un compte indivis, qu’avec :

  • la signature de tous les cotitulaires du compte ;
  • la signature de l’éventuel mandataire du compte, désigné d’un commun accord par et parmi tous les cotitulaires.

Source : Service-Public.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer