Frais bancaires : qu’est-ce que les agios ?

Au sens large, les agios constituent l’ensemble des frais émis par une banque pour le bon fonctionnement d’un compte bancaire. Mais dans le langage courant, ces intérêts sont généralement perçus comme la conséquence directe d’une situation de découvert. Focus sur une mention que chacun redoute de voir apparaître sur son relevé de compte.

Les conséquences d’un découvert

En principe, un compte courant doit être en permanence créditeur, c’est-à-dire afficher un solde positif. La plupart des banques tolèrent toutefois un bref passage « dans le rouge », voire acceptent – sous certaines conditions – que le solde du compte de leurs clients soit négatif : c’est ce qu’on appelle un découvert autorisé. Une convention est alors signée entre la banque et le client pour que ce dernier puisse disposer de fonds supplémentaires après avoir dépassé le solde disponible sur son compte.

Cette situation de découvert engendre systématiquement l’application de frais bancaires, plus communément appelés « agios ». Les banques considèrent alors qu’elles prêtent de l’argent à leurs clients et demandent une rétribution en contrepartie. Par l’application d’agios, le manque de liquidité des clients est absorbé de façon à couvrir les sommes engagées.

Le calcul des agios : montant, durée et taux d’intérêt du découvert

Le calcul des agiosFacturé généralement à chaque trimestre, le montant des agios est établi à partir d’un taux annuel effectif global (TAEG). Ce taux diffère suivant les établissements bancaires, mais aussi selon que le découvert soit autorisé ou non. Il ne dépasse  généralement pas les 20 %.

Par exemple, si un client a été débiteur de 900 € pendant 4 jours et que sa banque applique un taux de 15 %, le montant des agios sera calculé de la manière suivante :

  • (900 € de découvert x 4 jours) x le taux de 15 % / 365 jours =  1,5 €

Si cette somme semble modique, il faut y ajouter des frais de commission d’intervention pouvant être facturés jusqu’à 10 € par opération effectuée. Le tout constitue ce qu’on appelle les « agios » et peut peser très lourd lorsque les jours de découvert s’accumulent.

Les banques sont dans l’obligation d’indiquer sur chaque relevé de compte mensuel le plafond de l’autorisation de découvert, ainsi que le taux annuel effectif global (TAEG) appliqué.

Choisir la meilleure banque pour éviter les agios

En matière de découvert et d’agios, chaque banque applique ses propres règles. Certaines sont ouvertes à la discussion lorsqu’une dépense imprévue se présente, tandis que d’autres sont intransigeantes face une situation de découvert : leur niveau de tolérance peut considérablement varier.

Aussi, le choix d’une banque est tout sauf un acte à laisser au hasard. En trouvant l’établissement bancaire qui répond le mieux à leurs attentes et à leur profil, les clients peuvent négocier leurs conditions de découvert, voire demander le remboursement des frais de commission d’intervention en situation exceptionnelle. Autant de bénéfices qui poussent à utiliser les services d’un comparateur de banque en ligne pour trouver l’offre la plus avantageuse.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer