Mobilité bancaire : une signature pour changer de banque

Dans le cadre de la loi Macron, le Sénat a adopté un amendement favorisant la mobilité bancaire. Dès 2017, une signature suffira pour transférer les opérations de virements et prélèvements d’un compte à l’autre.

Changer de banque en une signature

Aujourd’hui, comparer les offres en ligne peut faciliter votre recherche de la banque idéale. Mais qu’en est-il de la paperasse administrative ? Changer d’établissement bancaire oblige à fournir un nouveau relevé d’identité bancaire à son employeur, son opérateur téléphonique, son bailleur si l’on est locataire, etc. Une situation contraignante que compte bien changer une mesure phare de la loi Macron.

Le transfert des virements et prélèvements facilité

A l’orée 2017, le transfert des domiciliations bancaires sera automatisé. En clair, le client autorisera sa nouvelle banque à effectuer pour lui le transfert de ses opérations de virements et de prélèvements en une seule signature.

Pour ce faire, la banque aura accès à la liste des opérations effectuées les 13 derniers mois, tandis que de son côté, l’ancien établissement devra informer le client pendant les 13 mois suivants des opérations réalisées sur le compte fermé.

25%* des Français se disent insatisfaits des services proposés par leur banque.

Mobilité bancaire : la France à la traîne

Cette nouvelle disposition devrait accroître la concurrence entre les banques et dans un même élan faire baisser les prix. Une bonne nouvelle pour le consommateur, mais qui doit encore faire ses preuves : en 2009, le gouvernement avait déjà mis en place un certain nombre de mesures pour faciliter la mobilité bancaire, sans grand succès. A ce jour, seul 3%* des Français changent de banque chaque année, soit trois fois moins que nos voisins européens.

*Source UFC-Que Choisir

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer