5 placements financiers pour préparer l’avenir d’un enfant

rendement compte à terme

Les cadeaux font souvent le bonheur des enfants, mais ils peuvent aussi assurer leur réussite future ! Etudes, permis de conduire, premier logement… Top 5 des produits financiers les plus intéressants pour permettre à un enfant de démarrer dans la vie en toute sérénité.

Le Livret A

Qu’il soit mineur ou majeur, un enfant peut bénéficier de l’ouverture d’un livret A dès sa naissance. Seuls 1,50 € suffisent pour son ouverture. Malgré son faible taux de rémunération (maintenu à 1 % au 1er février 2015), ce placement reste actuellement le plus sûr. Défiscalisé, il n’est pas à déclarer aux impôts. De plus, les intérêts obtenus chaque année sont exonérés d’impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux. Avec un plafond de 22.950 € depuis le 1er janvier 2013, les bénéficiaires peuvent verser et retirer de l’argent librement, en respectant un montant minimal de 10 €.

L’assurance vie

Désigner ses enfants comme bénéficiaire d’une assurance vie en cas de décès peut être une solution adaptée pour la transmission de son patrimoine. Toutefois, l’argent obtenu par vos enfants sera imposable en fonction de l’âge (avant ou après 70 ans) auquel les versements ont été effectués.

La donation

La donation permet d’anticiper la transmission de son patrimoine. En plus d’éviter d’éventuels conflits familiaux ou d’aider un enfant dans ses projets, elle est aussi fiscalement avantageuse. En effet, chaque parent peut transmettre jusqu’à 100.000 € par enfant, sans avoir à payer d’impôts sur les montants donnés. Cependant, cette opération ne peut être renouvelée que tous les 15 ans (10 auparavant). Gardez en tête que la donation est un acte irrévocable et qu’il vaut mieux avoir eu recours à un notaire au préalable.

placement-financier-enfantLa donation n’est pas le seul moyen de donner une somme d’argent à ses enfants ! Il existe aussi le don familial, en liquide ou en chèque, qui répond lui aussi à certains critères. Tout d’abord, le donateur doit avoir moins de 80 ans et transmettre un montant maximum de 31.865 € pour obtenir une exonération totale de droits à payer. Pour le réaliser en toute légalité, le donateur doit faire appel à un notaire ou déclarer aux impôts dans le mois qui suit le don via un formulaire.

Le plan épargne logement (PEL)

Aider son enfant à financer l’achat de sa première habitation peut être une option intéressante en lui ouvrant un plan épargne logement (PEL). Ce système d’épargne donne accès à un emprunt dépendant des intérêts acquis pendant le temps de l’épargne. Pour toute souscription, les parents doivent verser 225 € à l’ouverture et verser un montant minimum de 45 € par mois, ou 270 € par semestre, ou encore 540 € par an. Le PEL est plafonné à 61.200 €, avec un taux de rémunération à 2 % au 1er février 2015. À noter que la durée minimale d’un plan est de 4 ans et que les intérêts sont exonérés d’impôts sur le revenu les 12 premières années du plan.

Le livret jeune

L’enfant doit avoir entre 12 et 25 ans pour bénéficier d’un livret jeune dans une banque. En plus d’avoir un taux d’intérêt au moins égal à celui du livret A, le livret jeune n’impose aucune commission à l’ouverture, la gestion ou la clôture du compte. Les intérêts perçus ne sont pas imposables, mais le livret reste plafonné à 1.600 €. L’enfant peut également bénéficier d’une carte de retrait qui lui permet de retirer de l’argent avec le consentement de son représentant légal pour toute opération réalisée avant l’âge de 16 ans.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer