Quelles sont les habitudes des clients des banques en ligne ?

La chose ne vous a sans doute pas échappé, votre serviteur LeLynx.fr s’est lancé en mai dernier dans la comparaison des frais bancaires afin de vous permettre de faire des économies. Un article du Monde.fr publié le 1er octobre faisait état d’un chiffre inquiétant. 191 € par an, c’est ce que dépensent les Français en frais bancaires.

Ceci étant dit, il semble intéressant d’analyser aujourd’hui les habitudes bancaires des Français, c’est-à-dire les services qu’ils plébiscitent, ceux dont ils pensent avoir absolument besoin et ceux qu’ils refusent coûte que coûte. Cette analyse doit semble-t-il se faire en regard de leur âge et de leur catégorie socio-professionnelle. Explications…

Habitudes bancaires: des similitudes entre les jeunes et les CSP-

L’étude a été réalisée par le comparateur de banque LeLynx.fr sur la base des informations fournies sur son site par 19316 utilisateurs du 18 avril au 20 octobre 2013. Pour tenter de dégager 4 profils différents, nous avons retenu les critères suivants: la catégorie «jeune» correspond aux moins de 25 ans, la catégorie senior comprend les plus de 60 ans et la catégorie «actifs» s’entend des personnes âgées de 25 à 60 ans. Une distinction au sein de cette même catégorie a été opérée entre les CSP- et les CSP+, les CSP+ étant caractérisés par des revenus supérieurs à 1500 €/mois (soit 55% des actifs).

Il ressort de l’étude que la très grande majorité des utilisateurs du service de comparaison des frais bancaires sont les populations actives (67%) devant les jeunes (28%) et les seniors (5%).

En matière de revenus, c’est-à-dire le montant versé par mois sur le compte, un rapprochement entre les jeunes et les CSP- peut facilement être fait puisque ces deux catégories de populations déclarent alimenter mensuellement leur compte de 750 € en moyenne. Ainsi, les jeunes déclarent à 55% se trouver dans une situation de découvert (20% le sont souvent et 35% rarement) contre 60% pour les CSP- (25% souvent contre 35% rarement).

Dans le choix de la carte bancaire également, si 70% des actifs CSP- se contentent d’une CB classique, 75% des jeunes suivent la même tendance. Interrogés sur d’éventuelles opérations de bourse, seuls 3% des CSP- et 4% des jeunes les envisagent. Enfin, pour ce qui est des dépenses à l’étranger, 58% des CSP- déclarent ne jamais y procéder contre 40% des jeunes.

Quels types de services les CSP+ et les seniors recherchent-ils?

Le même rapprochement de revenus peut être fait entre les CSP+ et les seniors qui déposent environ 2250 €/mois sur leur compte. Alors que 70% des seniors déclarent ne jamais être à découvert, chez les CSP+, 38% le sont rarement, 25% souvent et 37% jamais.

Concernant les opérations de bourse, ni les seniors (90% d’entre eux n’en font pas) ni les CSP+ (95%) n’ont prévu d’en faire. Si 40% des seniors déclarent ne jamais dépenser de l’argent à l’étranger, 10% le font souvent et 50% de temps en temps. 17% des CSP+ dépensent souvent à l’étranger et 55% rarement.

Des différences existent cependant entre ces deux catégories de personnes:

  • Si 66% des seniors refusent l’assurance des moyens de paiement, 55% des CSP+ la souhaitent;
  • Enfin, si 52% des seniors préfèrent une CB classique, 53% des CSP+ recherchent des cartes bancaires haut de gamme.

Conditions de réalisation de l’étude: données recueillies du 18 avril au 20 octobre 2013 sur un échantillon de 19316 utilisateurs, âgés de 18 ans et plus.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer