Tout savoir sur l’assurance vie

L’assurance vie est un placement visant à garantir le versement d’un capital ou d’une rente au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) dans le contrat, en cas de décès de l’assuré ou si le contrat arrive à son terme. Il existe ainsi deux catégories d’assurance vie : l’assurance en cas de décès et l’assurance en cas de vie. Quels sont les différents types de contrats ? Comment et pourquoi souscrire une assurance vie ?

tout-sur-assurance-vie

Votre comparateur de banques en ligne LeLynx.fr vous aide à vous poser les bonnes questions pour choisir le contrat qui vous convient le mieux.

Qui sont les acteurs d’une assurance vie ?

  • Le souscripteur : C’est le propriétaire du contrat. à ce titre, il est celui qui désigne les autres acteurs (assuré, bénéficiaire(s), etc.) et qui verse les primes d’assurance. Il est également le seul à pouvoir retirer l’argent de son vivant, prolonger le contrat d’assurance vie ou l’interrompre.
  • L’assuré : C’est la personne sur laquelle repose le risque du contrat. La plupart du temps, le souscripteur et l’assuré sont la même personne. S’il n’est pas le souscripteur, mais par exemple son conjoint, son consentement est obligatoire.
  • Le(s) bénéficiaire(s) : Il s’agit de l’ensemble des personnes désignées par le souscripteur, vouées à toucher l’argent de l’assurance en cas de décès de l’assuré. Si le contrat arrive à son terme et que l’assuré est vivant, seul le souscripteur en est bénéficiaire.
  • Le courtier : Il est possible de solliciter un courtier pour souscrire une assurance vie, mais ce n’est pas obligatoire. Le courtier est un spécialiste qui sélectionne les contrats en fonction des attentes de son client et sert d’intermédiaire entre l’assureur et le souscripteur.
  • L’Agira (Association de gestion des informations sur le risque en assurance) : Cet organisme est chargé de rechercher les bénéficiaires d’assurance vie qui ne se manifestent pas après le décès du souscripteur. Les personnes pensant être bénéficiaires d’une assurance vie peuvent également contacter l’Agira.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer