Qu’est-ce que le contrat d’assurance vie eurocroissance ?

Aux côtés des fonds en euros et des placements multisupports, le contrat d’assurance vie eurocroissance a fait son apparition à l’automne 2014. Ce nouveau support promet des placements plus diversifiés sous condition d’un investissement à long terme. Alors, intéressant ou non ? LeLynx.fr fait le point sur cette solution d’épargne toute récente.

Qualifié par bon nombre d’assureurs comme « la » nouveauté de l’année 2015 en matière de placement, le contrat d’assurance vie eurocroissance n’en reste pas moins un produit encore méconnu des consommateurs qu’il est nécessaire de détailler pour en comprendre le fonctionnement.

le contrat d'assurance vie eurocroissance

Les caractéristiques de l’assurance vie eurocroissance

Disponible depuis septembre 2014 le contrat d’assurance vie eurocroissance promet un meilleur rendement que les fonds en euros classiques plébiscités par une grande majorité des assurés. D’autre part, il présente plus de garanties que les placements multisupports jugés risqués pour les non-spécialistes.

Le fonctionnement de l’eurocroissance est avantageux pour les assurés qui souhaitent varier leurs supports d’épargnes. Il permet de multiplier les placements entre des obligations d’Etat ou d’entreprise et des investissements de diversification (en actions principalement) afin de garantir des rendements sur le long terme.

Le régime fiscal auquel il est soumis reste le même que pour les autres produits d’assurance vie, il n’y a pas d’avantages spécifiques. Pour rappel, ces placements sont soumis à des prélèvements sociaux annuels à hauteur de 15,5% sur la base d’un taux forfaitaire dégressif d’année en année appliqué aux intérêts du contrat.

Attention, contrairement au fonds en euros, le capital investi n’est garanti (dans sa totalité ou en partie) qu’après une échéance déterminée de 8 ans minimum. Au moment du rachat de la prime, il est donc possible que l’assuré subisse une baisse de son capital si celui-ci est retiré avant une période donnée.

La transformation d’un contrat fonds en euros facilitée

Bonne nouvelle pour ceux disposant déjà d’un contrat d’assurance vie, il leur est possible de convertir leur capital en eurocroissance sans perte de l’antériorité fiscale si le transfert (d’au moins 10%) se fait au sein du même établissement.

En bref, l’assurance vie eurocroissance constitue un bon moyen pour diversifier son rendement mais il est primordial de garder à l’esprit les conséquences que peuvent avoir ce type de contrat.  Si le capital est garanti à terme et estimé supérieur à celui d’un investissement en fonds en euros,  il peut être bloqué pour une longue période par l’assureur afin d’en tirer le plus grand profit.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer