L’assurance-vie séduit toujours autant les Français

Bilan de l'assurance vie en 2015

Les assurances-vie ont toujours la cote. Le bilan de l’année 2015 confirme la bonne santé de ce secteur avec une collecte qui dépasse les 121 milliards d’euros. Retour sur le fonctionnement du placement préféré des Français.    

L’assurance-vie se porte bien. En effet, selon les chiffres fraîchement communiqués par l’Association Française de l’Assurance, le secteur affiche une collecte 2015 croissante, aussi bien sur les fonds en euros que sur les unités de compte.

Monosupport ou multisupports ?

Dispensés par les banques ou par les assureurs, les contrats d’assurance-vie permettent aux usagers d’épargner de deux façons différentes :

  • En versant des primes dans des supports sans risque : il s’agit de contrats monosupports investis dans des produits à taux garantis. Ils sont peu rémunérateurs, mais les intérêts annuels sont acquis de façon définitive. En 2015, les versements des Français dans ce type de contrat se sont élevés à plus de 121 milliards d’euros, soit 5 milliards de plus qu’en 2014.
  • En effectuant des versements sur plusieurs supports, plus ou moins spéculatifs. Il s’agit de fonds en euros et de fonds en unité de compte, généralement des fonds communs de placements et des Sicav boursières. Ces contrats multisupports ne garantissent pas d’intérêts fixes : l’assuré peut gagner beaucoup, mais également risquer de perdre une partie de son épargne. En 2015, les français ont toutefois augmenté leurs placements de 32 % par rapport à l’année précédente dans ces placements en actions, qui représentent 20 % de la collecte globale de l’assurance-vie.

Prendre le temps d’accroître ses intérêts

Pour limiter les risques de perdre de l’argent et augmenter les chances d’en acquérir, voici quelques conseils pour ceux qui choisissent d’investir sur un fond en unité de compte :

  • Ne pas être pressé permet de saisir les bonnes occasions du marché. Pour cela il ne faut pas avoir besoin de liquidité immédiate et verser régulièrement des primes ;
  • Déterminer un objectif à atteindre et éviter de miser une somme importante sur une seule action ;
  • Lorsque les intérêts espérés sont atteints, il est nécessaire de les transférer dans le support en euros de son contrat. En effet, une fois placé dans le fonds en euros, le gain obtenu devient définitif.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer